Imaginons Obernai ! Stop à l’urbanisation intensif 

URBANISME : ADOPTER DES RÈGLES PLUS STRICTES POUR LIMITER LA BÉTONISATION

le galion obernai« Nous nous donnerons les moyens de stopper le rythme effréné d’opérations immobilières privées qui dénaturent notre ville », avance le tract de Catherine Edel-Laurent.
Comment ? En modifiant le plan local d’urbanisme intercommunal, pour limiter les hauteurs de construction, réduire le coefficient d’emprise au sol ou augmenter le coefficient minimum d’espace vert. Le but est notamment d’empêcher des promoteurs immobiliers d’acheter une maison ancienne sur une vieille parcelle pour la raser et y construire un immeuble à la place.
Ces nouvelles règles doivent aussi contraindre des opérateurs privés à concevoir leur projet différemment. L’équipe de Catherine Edel-Laurent cite la résorption récente de la friche Zaegel-Held. « C’est fait comme il y a 20 ans, il n’y a que du macadam et de la pierre. Les habitants des 250 logements sont contents de leur appartement, mais il n’y a rien pour les enfants autour, juste un parking. Ça ne contribue pas non plus à la vie de quartier. »
Après la vente par la Ville du château de Hell, du site de la Capucinière et de celui de l’ancienne crèche, la liste Imaginons Obernai ! annonce qu’elle veut conserver la maîtrise foncière des terrains qui appartiennent encore à la Ville. Le centre équestre ne sera pas vendu, et si des opérations se font ailleurs, ce sera pour favoriser des projets de type location/accession à la propriété, afin de permettre à des jeunes de s’installer.

0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :